A l'occasion du rapport d'activité des services du Conseil général concernant les dossiers d'archéologie, je reviens sur une visite réalisée en 2012. Invité par le « petit » service d'archéologie du conseil général (2 personnes), j'ai pu visiter un site de fouilles.

Le service travaille avec (et pour) l'institut national de recherches en archéologie préventive sur certains chantiers jugés particulièrement intéressants.
Cette fois, c'est à deux pas de la gare RER Nanterre ville qu'une fouille avait lieu à fin d'y découvrir des vestiges gaulois.
Mauvaise pioche !

Après avoir creusé jusqu'à une profondeur où nulle trace ne subsiste de l'empilement des activités humaines depuis l'existence de l'homme sur Terre (environ quatre mètres ici), il fallut reboucher, presque bredouille. Presque car de multiples fragments de poteries furent néanmoins aux remontées. Des poteries récentes, sans intérêt historique, mais dont la similitude avec des pièces de grande valeur permettra à de jeunes élèves en archéologie de s'exercer, comme sur de vrais trésors. Selon les responsables du service, les traces des Gaulois et des Parisis sont à rechercher davantage sous les voies du RER, lieu de murailles anciennes.

Ce ne sera donc pas pour tout de suite donc. Une visite très intéressante où seuls deux élus étaient présents...