laNef

villeSansVoiture

xubuntu

Mot-clé - LOGICIEL LIBRE

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 28 octobre 2013

Grandes oreilles de la NSA, et donc ?

L'espionnage des conversations des "grands de ce monde" par la NSA suscite des réactions très virulente en Allemagne et, paradoxalement, très peu de la part de notre Président de la République.

Sommes nous à ce point complètement sous contrôle étasunien pour en rester à simplement attendre que l'orage passe ?

Personnellement, je suis outré de ces pratiques qui ne datent pas d'hier. Opérations ECHELON puis PRISM, révélée par le courageux Edward Snowden, sont la preuve, s'il en était besoin, que le scrupule et le respect de la vie privée n'existe pas dans un pays encore plus contrôlé que nous par les multinationales. Dès l'instant où il y a des affaires économiques à réaliser, c'est "no limit".

Même s'il n'est pas aisé de contrer cette démarche de viol des données personnelles, il faut au moins essayer ! Et l'Europe pourrait parfaitement donner un coup d’accélérateur pour aider aux développement d'outils ad-hoc, notamment pour ses élites politique mais pas seulement.

Utilisez des systèmes d'exploitations libres et des logiciels libres, open source, pour vos ordinateurs,

Utilisez Ixquick plutôt que Google pour anonymiser vos requêtes,

Basculez de skype vers des programmes open source sécurisés (comme tox en cours de développement)

Évitez de déballer votre vie sur Facebook, Twitter et les forums en général

Demandez des comptes à vos députés pour que les sites de regroupement des flux de données ne soient pas à la merci de ces écoutes.

Et à ceux qui soutiennent ces pratiques parce que ce système peut aussi écouter "les méchants" et les débusquer, je prends le parti d'un monde où la fin ne justifie pas tous les moyens si ceux ci amènent à une surveillance permanente de tous les individus.



« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. »
Benjamin Franklin

jeudi 24 janvier 2013

Courrier open document text pour un président qui s'engage dans l'open-data

Un petit gag pour sourire. Le Conseil général des Hauts-de-Seine se lance dans l'open-data via un site encore bien maigre de diffusion de données à destination de développeurs, chercheurs et curieux.

Dans le même temps toutes mes propositions de format libre pour les documents ou de logiciels libres de droits se heurtent à des refus !

J'ai donc décidé de féliciter et de questionner le Président via une question écrite  au format ouvert et libre de droit ".odt", format très classique dans le monde du logiciel libre.

Comme je m'y attendais, ma pièce jointe n'a évidemment pas pu être ouverte immédiatement par son destinataire, sans doute bien équipé via les logiciels de Mi....... !

Installez une suite bureautique de logiciels libres

libre office ou open office

De : Vincent Gazeilles [mailto:contact@gazeilles.net]
Envoyé : mercredi 23 janvier 2013 14:37
À : DEVEDJIAN Patrick - CAB
Objet : Open data, open document et suite au Conseil général des Hauts-de-Seine

 

Monsieur le Président,
Vous trouverez ci-joint une question écrite liée au dossier des données libérées.
Recevez mes cordiales salutations.

V. Gazeilles

--

Vincent Gazeilles
Conseiller général des Hauts-de-Seine
Conseiller municipal de Clamart
contact@gazeilles.net
01 40 95 14 31
http://www.gazeilles.net


Réponse du vice Président

Nanterre le 2 février 2013

Monsieur le Conseiller général,

Suite a votre mail du 10 février dernier, je me félicite de votre intérêt concernant le projet Open Data du Conseil général, présente a la presse le 24 janvier 2013 et initie fin 2011 par notre Président.

Patrick Devedjian a souhaite mettre en valeur le travail de plus d’un an de l’ensemble des contributeurs et inscrire ainsi ce projet dans une démarche d’amélioration continue et d’enrichissement progressif.

L’ouverture des données publiques s’inscrivait dans la volonté de transparence de l’action départementale, en réponse a la demande légitime de nos citoyens.

Ces évolutions entrent dans le cadre des nombreux échanges avec la

communauté des utilisateurs, des acteurs de l’Open Data et autres partenaires privés ou publics.

La mise a jour des données est assurée par les services internes du Conseil général. Un correspondant Open Data a été nomme dans chaque direction. La coordination de ces correspondants est harmonisée par le Département des systèmes d’information.

La fréquence de mise a jour des données fera l’objet d’une mise a jour du portail dans les prochaines semaines.

Les versions 2013 des principaux jeux de données annuelles (budget, habitat, ...), sont d’ores et déjà en préparation en vue d’une publication rapide.

Concernant vos remarques sur le choix des formats, j’ai le plaisir de vous informer que le Conseil général a fait le choix de rapporter les plus attendus et

interopérables en fonction des deux objectifs : la cible grand public et la cible classique de l’Open Data (réutilisation).

Notre benchmark a montré que certains formats non ouverts comme le XLS étaient très répandus. Nous avons donc choisi de le proposer, alors que certains formats comme le XML et le RDF sont éligibles a |’Open Data, mais la demande reste mineure. Nous l’étudions avec le Ministère des finances dans le cadre des maquettes et données budgétaires.

De plus, il est a noter que chaque jeu de données est publié dans |’ensemble|e des formats, incluant des formats ouverts.

Enfin, je déplore comme vous que certains internautes prennent un certain plaisir a porter des citations latines. Les abus, (comme les commentaires en citation latine) ne peuvent faire |’objet que d’une modération a posteriori, ceci constituant le revers d’ouverture d’espaces participatifs.

Vous remerciant de l’attention que vous portez an ce beau projet, je vous prie de croire, Monsieur le Conseiller général, a |’assurance de mes sentiments les meilleurs.


Paul Subrini