laNef

villeSansVoiture

xubuntu

Mot-clé - JUSTICE

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 21 novembre 2016

Sarko, après les primaires, la prison ?

Certes, ce n'est pas très gentil de ma part de critiquer notre ancien président. Mais allez, il faut savoir dire les choses et j'avoue être un peu rassuré de voir que ce candidat populiste et climato-sceptique n'a pas été suivi par une majorité des électeurs lors de ces primaires de la droite. Le syndrome Trump ne perce pas encore en France, tant mieux. Mais jusquà quand ?

Espérons à présent que Nicolas Sarkozy répondra devant la justice de toutes les accusations dont il fait l'objet, dont les financements passés de ses campagnes.

jeudi 5 septembre 2013

Coups de feu dans les Hauts de Seine

Il y a deux jours, à deux reprises, des coups de feu ont été tirés à Colombes, dans le cadre de guerre de dealers, de territoire et d'économie souterraine, suite d'une longue série commencée il y a presque deux ans. Il y a quelques jours c'était à Clamart. il y a quelques mois c'était à Gennevilliers et à Asnières, avec un mort.

La police et la justice font leur travail, avec les moyens qui sont les leurs. Le Conseil général pointe aux abonnés absents concernant une dynamique forte d'insertion par le logement ou l'économie sociale et solidaire.

Face à des populations légitimement inquiètes, voire effrayées, il est essentiel de continuer à demander des "mesures de fond" pour contrer les tenants de l'ordre du flashball et de l'escalade policière car ce sont eux les doux rêveurs.

Comme dans tant d'autres pays, faute de justice sociale, notre société de chômage massif devient inexorablement plus violente et ça ne pourra qu’empirer.
Des riches toujours plus riches, des pauvres toujours plus pauvres et aucune démarche de partage du travail (via une RTT générale) indispensable pour donner une once d'espoir et d'avenir à une jeunesse souvent complètement déconnectée et rejetée par un système élitiste.

C'est notre devoir et celui de tous ceux qui voient cette spirale infernale à l’œuvre de dénoncer, y compris face à des populations qui subissent quotidiennement les effets de cette détérioration sociétale, l'incapacité des gouvernements successif PS comme UMP à changer profondément la donne.

vendredi 19 juillet 2013

Dopage sur le tour de France, même plus le temps d'en profiter

Il était une époque où l'on évoquait les coureurs dopés plusieurs années après qu'ils aient conquis leur maillot jaune. Ils étaient disqualifiés mais la grande caravane était passée et c'était là l'essentiel : ne pas nuire à "la magie du tour" et à toutes ces marques qui profitent et financent ces hommes sandwich. roue de velo

Par ailleurs, les chimistes produisant les produits ayant toujours un coup d'avance sur ceux qui les traquent -bonjour au labo de Chatenay-, les résultats arrivaient généralement en retard.

Après un énième scandale via Armstrong et l'éviction de Jalabert pour commenter le direct, les choses s’accélèrent. Avant même qu'il descende de son vélo au sommet du mont Ventoux, le porteur du maillot jaune est suspecté de dopage, y compris par le directeur du tour de France lui même ! 

Malaise ! 

Malaise car les prouesses du grand anglais laissent pantois tant en montagne que lors du contre-la montre. De quoi casser l'ambiance, non pas du fait du dopage, mais parce que ça se voit trop ! Malaise aussi parce que lorsqu’un directeur du tour de France laisse sous entendre qu'un coureur est dopé sans l’empêcher de rouler, il commet une faute innacceptable. Soit la tricherie est démontrée et il faut alors renvoyer le tricheur sauf à en être complice. Soit personne ne peut attester que Froome se dope et alors ces sous-entendus de culpabilité sont détestables voire diffamatoires.

Vive l'alter-tour et bonnes vacances à vélo !

vendredi 14 juin 2013

Brèves nationales

Officiel : l'INSERM affirme que les pesticides sont dangereux pour notre santé.

Quelle surprise !

Ce qui en serait une, c'est que le gouvernement surtaxe les pesticides et soutienne massivement l'agriculture biologique et paysanne afin que la France ne soit plus championne du Monde de l'utilisation de ces produits toxiques. En plus des effets sur la santé, le gain en emplois durables serait important.

Officieux : encore un recul probable dans le domaine des retraites.

Malgré ses prière quotidiennes au Dieu croissance, UMP et PS constatent impuissants qu'il y a trop de retraités et pas assez de travailleurs cotisants (comme pour la sécu d'ailleurs).
Avant de faire payer les retraités, à quand une taxation des plus riches ?

Avant de forcer les salariés âgés à travailler plus longtemps, à quand un partage et une réduction généralisée du temps de travail ?

Pour davantage de justice sociale, pour travailler tous, cotiser tous et vivre mieux, vive la généralisation de la semaine de 4 jours(*).

* 4 x 7 = 28 h/semaine avec compensation salariale intégrale jusqu'à 1,5 SMIC

un ancien billet de 2011 par P. Larrouturou

jeudi 4 avril 2013

Cahuzac et les « tous pourris » !

Ça y est, ce matin au boulot, on m'a demandé si j'avais un compte en suisse !

Effet des séries sans doute, c'est vrai qu'il y a de quoi s'effondrer :

  • Jérôme Cahuzac, ministre évadé fiscal en charge de la lutte contre l'évasion fiscale
  • Nicolas Sarkozy mis en examen pour avoir financé sa campagne via une vieille milliardaire désorientée,
  • Le trésorier de de la campagne de François Hollande que l'on découvre expert en paradis fiscal
  • Pour sourire, un ami de Marine Lepen qui ouvre des comptes en Suisse


N'en jetez plus, la soupe est prête pour le banquet populaire du « politiques, tous pourris ».

Que faire à présent, après une phase compréhensible de dégoût ?

  • Militer pour rendre inéligibles à vie tous les élus qui triches
  • Lutter contre les paradis fiscaux à l'échelle européenne
  • Quitter (et taxer) les banques françaises qui les utilisent (toutes les banques ne se valent pas)
    Sous l’impulsion d’Europe Écologie  les Verts, la Région Île-de-France  a imposé une totale transparence  aux banques et organismes financiers avec lesquels elle travaille.
  • Dire et redire que non, tous les élu/e/s ne sont pas pourri/e/s
  • Préciser que ces sphères de pouvoir attirant inévitablement des gens qui confondent intérêt général et intérêt personnel, il est indispensable que les citoyen/ne/s s'intéressent de prêt à la politique pour surveiller leurs les élus et les astreindre à une exigence morale au dessus de la moyenne !


Au passage, merci à Mediapart et à la justice, tous les contres pouvoirs sont essentiels.

samedi 10 juillet 2010

Les vilains journalistes

La meilleure défense est l'attaque, dit-on chez les guerriers de la politique.

Et voici qu'après des révélations sur le financement de l'UMP et jusqu'à la campagne de Nicolas Sarkozy, ce grand parti politique épris d'éthique s'attaque violemment aux média relayant l'information.

Ouh les vilains journalistes de Mediapart qui ennuient le pouvoir. Si j'en juge par l'article ci-dessous, même les journalistes de journaux papier comme l'Express s'y mettent. Un vrai complot !

Peu de critiques de la part de France Télévision en revanche dont le Président est nommé par... Nicolas Sarkozy.

De même, l'enquête fiscale sur l'affaire Bettencourt ne sera pas traitée par la justice mais par le ministère des finances, aux ordres de... Nicolas Sarkozy.

Sans autre commentaire.

Quand Eric Woerth récoltait des fonds en Suisse


Par LEXPRESS.fr, publié le 06/07/2010 à 18:24
Mediapart accuse Eric Woerth d'avoir récolté de l'argent liquide auprès de Liliane Bettencourt, pour la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Le trésorier de l'UMP s'était aussi rendu en Suisse à l'époque pour lever des fonds. Rappel.
Ce 23 mars 2007, dans l'avion privé d'un des plus gros donateurs helvétique de l'UMP, Eric Woerth se rend en Suisse avec Patrick Devedjian, pour rencontrer la communauté française et lever des fonds pour la campagne présidentielle d'un Nicolas Sarkozy qui, pour des raisons d'image, a renoncé à se déplacer lui-même. Alors que l'affaire Johnny vient à peine de refroidir, le futur président de la République, en effet, ne souhaite pas s'afficher avec des exilés fiscaux.

La section locale de l'UMP organise une réunion publique au Crown Plaza, près de l'aéroport puis un événement spécial avec les membres du Premier cercle, les plus gros donateurs, au Caviar House, un restaurant aujourd'hui disparu. Une cinquantaine d'invités peuvent aborder les deux hauts dirigeants de l'UMP en toute décontraction. "Cinquante multiplié par 3000, ça faisait un beau paquet d'argent", se souvient un des participants en référence à la limite minimale de dons pour être accepté comme membre du Premier cercle. La loi, elle, prévoit un maximum de 4600 euros pour financer la campagne d'un candidat, et de 7500 euros pour un parti.

"A l'époque, Woerth ne se préoccupait pas trop de savoir d'où venait l'argent qui lui était donné, poursuit cette source, ni si cet argent avait été déclaré en bonne et due forme. Or, évidemment, tous ces donateurs ont eu, à un moment ou à un autre, de l'argent non déclaré sur leurs intérêts français".
L'UMP Suisse, en revanche, n'a rien reçu. Tous les frais de ces réceptions avaient été assurés par les responsables locaux car le parti ne souhaitait pas les faire entrer dans les comptes de campagne. Histoire, sans doute, de ne pas transférer d'argent en Suisse...

- page 1 de 2