laNef

villeSansVoiture

xubuntu

jeudi 31 juillet 2014

Appel du Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Pales­ti­niens et Israéliens

Arrêtons le massacre !

voir aussi

Au mépris du droit des conflits armés et des droits humains fondamentaux

Le désenchantement de l'intelligentsia israélienne

Urgence Palestine. Appel du Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Pales­ti­niens et Israéliens

samedi 2 août à 15 heures de Denfert-​​Rochereau aux Inva­lide. Paris.

Halte à l’agression israélienne

Levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza

Libération de tous les prisonniers

Sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international

Soutien à la résistance du peuple palestinien

Oui à la liberté d’expression, non à la criminalisation de la solidarité


A l'appel de :


Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP)- Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) - Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) - Droit-Solidarité – Ensemble - Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-Palestine - le Mouvement de la Paix – les Alternatifs - les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) - Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Union Nationale des Étudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires

samedi 19 juillet 2014

Pour la liberté d’expression et la mobilisation pacifique

Europe Écologie Les Verts s’insurge contre l’interdiction de la manifestation prévue samedi à Paris en réaction à la situation dramatique en Palestine et en particulier à Gaza.

Si l’interdiction est confirmée, la France serait alors le premier pays à interdire ces manifestations. Pour EELV, le rôle de la France est au contraire de dénoncer les violences envers les civils, de soutenir les droits du peuple palestinien tout mobilisant la communauté internationale en faveur de la paix. Le Président de la République et le ministre des affaires étrangères doivent condamner sans appel les opérations militaires et de se mobiliser pour obtenir un cessez-le-feu pour un retour aux négociations.

Cette interdiction de manifestation décidée au dernier moment fait par ailleurs courir le risque de troubles importants à l’ordre public. Ce conflit est suffisamment compliqué, la situation suffisamment tendue pour ne pas donner l’occasion de heurts inutiles et dangereux.

Alors qu’on peut manifester à Tel Aviv, à Berlin ou à New York pour dénoncer l’opération militaire israélienne en Palestine, les pouvoirs publics doivent permettre que ce rassemblement puisse avoir lieu dans le calme et le respect des opinions de chacun.

dimanche 13 juillet 2014

Israel, Etat terroriste ?

L'État d’Israël a de nouveau bombardé des maisons dans la bande de Gaza.

Ce matin, un journaliste de France Inter expliquait qu'une des personnes visées, un chef du Hamas, avait été seulement blessé mais que ces bombardements avaient occasionné 18 morts, femmes ou enfants.

Ces victimes civiles sont hélas quasi quotidiennes dans ces territoires où le droit international n'existe pas.

Bien entendu, personne n'ignore que des roquettes sont envoyées aveuglément par des forces terroristes et touchent également n'importe qui en Israël. Sans réserve aucune, je déplore et je condamne ces actes.

Mais, sans s'attarder sur un bilan morbide largement en défaveur des palestiniens, il faut s’interroger pour savoir si un État dit démocratique a la légitilité de bombarder des familles de l'autre coté de sa frontière, sans aucune autorisation ou résolution internationale évidemment.

D'un point de vue moral comme politique, ces frappes où des civils sont systématiquement touchés n'appellent que des critiques. Se comporter comme  les terroristes d'en face est inacceptable. Cette vengeance immédiate, quoi que sans doute populaire, est détestable.

Nul doute que comme la poursuite de la colonisation, ces actions militaires israéliennes alimenteront un peu plus les cohortes de palestiniens ne voyant plus que la violence comme moyen d'agir et d'exister.