laNef

villeSansVoiture

xubuntu

Mot-clé - DEFORESTATION

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 10 février 2015

Alors qu'une autre option est possible, l'UMP, le PS et le PC valident un schéma de tramway Antony Clamart qui supprimera 4ha de forêt de proximité.

Clamart le 10/2/2015


Alors qu'une autre option est possible, l'UMP, le PS et le PC valident un schéma de tramway Antony Clamart qui supprimera 4ha de forêt de proximité.


Hier, lors de la commission permanente tenue à huis clos, le Conseil général des Hauts-de-Seine a validé le schéma de principe du futur tramway Antony Clamart (T10).

Ce schéma valide la disparition de 4 hectares de forêt pour la création du site de remisage et de maintenance des tramways alors même qu'un autre site situé à 300 m est disponible sur la zone d'activité NOVEOS (ex ZIPEC).

Ce projet est en contradiction totale avec le schéma directeur de la région Ile-de-France qui impose la protection de ces espaces naturels boisés. En sacrifiant la forêt, le Conseil général privilégie de futures opérations de promotion immobilière sur les communes du Plessis-Robinson et de Chatenay-Malabry.

Vincent Gazeilles, Conseiller général des Hauts-de-Seine Europe Écologie Les Verts, a dénoncé cette destruction des espaces boisés de proximité et a été le seul à refuser ce projet en l'état.

De plus, en renvoyant les cyclistes hors du tracé sur des pentes à plus de 15% à Clamart, ce projet s'oppose à la loi sur l'air et à l'obligation de continuités cyclables.

Vincent Gazeilles regrette la décision des élus UMP, PS et PC et invite les populations concernées à se mobiliser pour contester cette décision ignorante des besoins en espaces verts locaux et en circulations douces.

Il demande au syndicat des transports d’Île-de-France Présidé par Jean Paul Huchon, l’amélioration de ce schéma de principe dans le sens d'un développement soutenable au service des transports en commun ET des espaces verts.

lundi 2 juin 2014

Pétition : demandons la protection de la forêt et et l'installation du Site de Maintenance et de Remisage du tramway Antony Clamart dans la zone d'activités NOVEOS au Plessis-Robinson

Le Conseil général des Hauts-de-Seine,  les maires du Plessis-Robinson et de Châtenay-Malabry tentent d'influencer le syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF) pour fixer l'emplacement du Site de Maintenance et de Remisage (SMR) du futur tramway Antony-Clamart (T10 ou TAC) sur une parcelle de près de 5 hectares de la forêt domaniale de Verrière gérée par l'ONF.

Demandons la protection de cette parcelle forestière et l'installation du site de maintenance sur l'autre emplacement proposé par le STIF : le terrain de la zone d'activité NOVEOS au Plessis-Robinson..

Pour préserver les espaces forestiers en région parisienne, nous demandons la protection de cette parcelle de la forêt de Verrière et l'installation du Site de Maintenance et de Remisage du futur tramway T10 sur un terrain de la zone d'activités NOVEOS au Plessis-Robinson.

Signez la pétition en ligne

lundi 24 juin 2013

Communiqué de presse: Tramway Antony Clamart : non au massacre des arbres.

Vincent Gazeilles, Conseiller général Europe Écologie Les Verts dénonce le risque de massacre à la tronçonneuse d’une partie de la forêt sous la pression du maire UMP du Plessis-Robinson et vice président du Conseil général en charge de l'environnement !

Le projet de tramway entre Antony et Clamart est actuellement en cours d'étude.

Un point essentiel mis en évidence lors des réunions de l'enquête préalable concerne l'implantation du site de maintenance et de remisage (SMR) des tramways. Deux options sont possibles, retenues par le syndicat des transports d'Île-de-France comptent tenu de leur surface suffisante et de leur proximité de la future ligne.

L'une sur la zone d'activité Novéos du Plessis-Robinson ; et l'autre près du carrefour du 11 novembre 1918 à Chatenay-Malabry impliquant la suppression de 3 hectares de forêts appartenant à l'Office Nationale des Forêts.

Préférant des aménagements plus rentables, le Maire UMP du Plessis-Robinson, en accord avec le maire UMP de Châtenay-Malabry a choisi de soutenir la disparition de cette parcelle forestière. Un comble assumé par ce vice-président du Conseil général en charge de l'environnement, Vincent Gazeilles appelle à protéger les espaces forestiers du secteur.

Considérant le fait que choisir la parcelle de l'ONF pour le site de remisage se traduirait, y compris avec un achat compensatoire voisin, par la disparition de 3 hectares de forêts en proche couronne parisienne, considérant la nécessité de lutter contre le grignotage des espaces naturels, objectif explicité dans la loi SRU de 2000, le schéma directeur d'Île-de-France et les lois Grenelle de l'Environnement, considérant l'exigence de préservation et de développement de la biodiversité en zone urbaine, considérant qu'une alternative est parfaitement identifiée et réalisable sur le site de la zone industrielle Novéos du Plessis-Robinson où de nombreux emplois peuvent être créés, Vincent Gazeilles demande instamment à Patrick Devedjian et à Jean Paul Huchon, Présidents en charge du financement de ce tramway, de se prononcer en faveur de l'installation du site de maintenance et de remisage sur la zone d'activité Novéos, sans toucher aux espaces forestiers du secteur.

lundi 14 décembre 2009

Green, le film

Au moment de Copenhague, un film dur, tout en douceur

http://www.greenthefilm.com/

En légende :

LA DÉFORESTATION DE L'INDONÉSIE EST RENDUE POSSIBLE PAR :

 

LES SOCIÉTÉS DERRIÈRE L'INDUSTRIE DU BOIS

-

LES SOCIÉTÉS DERRIÈRE L'INDUSTRIE DU PAPIER

-

LES SOCIÉTÉS DERRIÈRE LA PRODUCTION D'HUILE DE PALME

-

LES BANQUES ET LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES SOUTENANT LES INDUSTRIES CI-DESSUS

COFACE – France

Vivendi Water – France

Natixis – France

BNP Paribas - France

Crédit Agricole – France

AXA – France

Société Générale – France

 

LES SOCIÉTÉS COMMERCANT OU ACHETANT DES PRODUITS EN BOIS D'INDONÉSIE

Les Mousquetaires (Bricomarché) - France

Leroy Merlin – France

Saint Gobain Group (Point P / Lapeyre / Jewson / Raab Karcher / Dahl) -  France

Maison Coloniale - France

Pier Import - France

 

LES SOCIÉTÉS COMMERCIALES DE PÂTES ET PAPIERS D'INDONÉSIE

-

LES SOCIÉTÉS COMMERCANT OU ACHETANT DE L'HUILE DE PALME D'INDONÉSIE

Carrefour – France

Edouard Leclerc - France

Auchan – France

Pinault Printemps Redoute – France

Danone – France

Gillette – France

SAS Devineau – France

L’Oréal – France

 

LES SOCIÉTÉS QUI INVESTISSENT DANS LE BIO DIESEL FABRIQUÉ À PARTIR D'HUILE DE PALME

ED&F Man Biofuels – France

 

ET VOTRE PASSIVITÉ