Des ambitieux/tieuses entrent au gouvernement Hollande. C'est une consternation pour tout militant écolo sincère tant il est facile de voir que ces nouveaux ministres n'auront aucun rapport de force à faire valoir auprès d'un PS productiviste à la dérive.

Unique ambition de la manœuvre : faire remonter la cote de popularité du président autour d'une image d'union. Faute de vouloir appliquer une politique écologiste, le PS continue son travail de destruction des partis voisins, ici en débauchant quelques uns de ses cadres ou ex-cadres. Belle bidouille à défaut de projet politique !

Coté EELV, c'est aussi une faute inexcusable pour l'ex-secrétaire du parti qui s'est servie de sa position pour arriver à ses fins, en méprisant l'avis des militants qui l'avaient positionnée à ce poste. Comment empêcher les arrivistes d'arriver ? Voila un problème sans solution idéale hélas.