laNef

villeSansVoiture

xubuntu

dimanche 27 juillet 2014

140 Millions de moins pour rénover les transports en commun franciliens

Le gouvernement recule sur le principe d'une hausse de la taxe de séjour permettant de financer les transports publics.
Le Syndicat des transports d’Île-de-France va donc perdre de 140 M€ par an de recettes pour rénover le réseau.
Dans un communiqué, le Premier ministre, Manuel Valls, a par ailleurs réaffirmé la « détermination du gouvernement à financer le Grand Paris des transports ». Mais pour le moment, c'est machines arrière toutes.
Il faut, de façon complémentaire et systématique, rappeler les pannes et retards réguliers des transports en commun franciliens.
Une reculade de plus qui pénalisera ceux qui polluent le moins.

jeudi 24 juillet 2014

Grandes régions, mais sans décentralisation

Une réforme socialiste d'ampleur. A l'heure où le contexte national et international appelle des choix courageux sociaux et environnementaux, la France regroupe ses régions.

Si l'idée de se doter de régions plus puissantes et plus autonomes a un sens, ce regroupement vers 13 régions est une fausse bonne idée tant que l’État et ses hauts fonctionnaires restent campés sur un fonctionnement centralisé et quasi exclusivement parisien.

Donner du poids aux régions, ce n'est ni les rendre plus grandes ni les éloigner des habitants, c'est leur donner un pouvoir législatif plus important dans le cadre d une démarche sincère de décentralisation.
Nous en sommes loin.

samedi 19 juillet 2014

Pour la liberté d’expression et la mobilisation pacifique

Europe Écologie Les Verts s’insurge contre l’interdiction de la manifestation prévue samedi à Paris en réaction à la situation dramatique en Palestine et en particulier à Gaza.

Si l’interdiction est confirmée, la France serait alors le premier pays à interdire ces manifestations. Pour EELV, le rôle de la France est au contraire de dénoncer les violences envers les civils, de soutenir les droits du peuple palestinien tout mobilisant la communauté internationale en faveur de la paix. Le Président de la République et le ministre des affaires étrangères doivent condamner sans appel les opérations militaires et de se mobiliser pour obtenir un cessez-le-feu pour un retour aux négociations.

Cette interdiction de manifestation décidée au dernier moment fait par ailleurs courir le risque de troubles importants à l’ordre public. Ce conflit est suffisamment compliqué, la situation suffisamment tendue pour ne pas donner l’occasion de heurts inutiles et dangereux.

Alors qu’on peut manifester à Tel Aviv, à Berlin ou à New York pour dénoncer l’opération militaire israélienne en Palestine, les pouvoirs publics doivent permettre que ce rassemblement puisse avoir lieu dans le calme et le respect des opinions de chacun.

dimanche 13 juillet 2014

Israel, Etat terroriste ?

L'État d’Israël a de nouveau bombardé des maisons dans la bande de Gaza.

Ce matin, un journaliste de France Inter expliquait qu'une des personnes visées, un chef du Hamas, avait été seulement blessé mais que ces bombardements avaient occasionné 18 morts, femmes ou enfants.

Ces victimes civiles sont hélas quasi quotidiennes dans ces territoires où le droit international n'existe pas.

Bien entendu, personne n'ignore que des roquettes sont envoyées aveuglément par des forces terroristes et touchent également n'importe qui en Israël. Sans réserve aucune, je déplore et je condamne ces actes.

Mais, sans s'attarder sur un bilan morbide largement en défaveur des palestiniens, il faut s’interroger pour savoir si un État dit démocratique a la légitilité de bombarder des familles de l'autre coté de sa frontière, sans aucune autorisation ou résolution internationale évidemment.

D'un point de vue moral comme politique, ces frappes où des civils sont systématiquement touchés n'appellent que des critiques. Se comporter comme  les terroristes d'en face est inacceptable. Cette vengeance immédiate, quoi que sans doute populaire, est détestable.

Nul doute que comme la poursuite de la colonisation, ces actions militaires israéliennes alimenteront un peu plus les cohortes de palestiniens ne voyant plus que la violence comme moyen d'agir et d'exister.

jeudi 10 juillet 2014

Demande de dotation horaire complémentaire pour el collège Maison Blanche de Clamart


Monsieur Le Recteur,

Par la présente, je souhaite relayer les inquiétudes des fédérations de parents d'élèves concernant la faible dotation horaire destinée au collège Maison Blanche de Clamart pour l'année 2014-2015.
Si la situation n'évolue pas d'ici la rentrée, celle-ci se fera avec des classes de 33 élèves pour le niveau 6ème ce qui ne me semble pas acceptable.
Contrairement à ce qui semble se déduire de vos arbitrages, le collège Maison Blanche n'est certainement pas en tête des collèges les plus favorisés si j'en juge, notamment, par le financement d'un poste de médiateur éducatif par le Conseil général depuis plusieurs années.
Chacun peut comprendre que des moyens nouveaux soient prioritairement investis dans des collèges en difficulté. Mais il est essentiel, après les réductions des années 2007-2012, de maintenir les dotations d'enseignement pour le bon fonctionnement de cet établissement, ce qui n'est pas le cas à ce jour.
Nul doute que si rien ne change, la rentrée sera délicate, y compris en matière de contestation locale.
Dans l'espoir d'une suite favorable, recevez, Monsieur Le recteur, mes plus cordiales salutations.

Vincent Gazeilles


Vincent Gazeilles
Conseiller général des Hauts-de-Seine
Canton de Clamart
contact@gazeilles.net
01 40 95 14 31
http://www.gazeilles.net

lundi 7 juillet 2014

A Clamart en commission permanente du 7 juillet 2014

- page 1 de 128