laNef

villeSansVoiture

xubuntu

jeudi 18 septembre 2014

Question écrite relative au contrôle biométrique des collégiens des Hauts-de-Seine

mardi 16 septembre 2014

Fin du projet de réseau départemental de fibres optiques THD Seine


Patrick Devedjian nous a confirmé hier qu'il rentrait en phase contentieuse avec Sequalum/Numericable pour non respect du contrat. Enfin !

Après 27 M€ de financements publics et un recours de l'opposition (dont moi même) encore en attente de décision à Bruxelles, le projet THD Seine s’arrête donc ici.

Comme je l'ai redit maintes fois en séance, même avec une subvention publique, Numericable ne pouvait câbler les zones peu denses et louer un réseau à des opérateurs qui câblaient le leur dans un contexte de concurrence locale réelle.

A suivre pour la gestion de la fin de cette affaire, du remboursement des frais engagés sans respect du contrat à la gestion des morceaux de réseau déjà constitués et dont l'actif est (sur ?) évalué à 100M€.

Encore un projet lancé par N. Sarkozy qui s'effondre.

Lettre ouverte à la majorité UMP/UDI/non inscrits

du conseil général des Hauts-de-Seine

 

La majorité départementale annonce aujourd’hui l’engagement de démarches pour résilier la délégation de service public THD Seine et réclame 45 millions d’euros de pénalités à Numéricable.

Depuis le début l’opposition communiste, socialiste et écologiste contestait l’opportunité de cette DSP, à 59 millions d’euros versés à une entreprise privée, engagée par Nicolas Sarkozy poursuivi par Patrick Devedjian. Au delà de l’opposition de fond, les conseillers généraux Patrice Leclerc, Guy Janvier et Vincent Gazeilles vous ont alerté sur les retards du délégataires. 

En juin 2013, nous écrivions à tous les conseillers généraux une lettre argumentée qui se proposait que :

« -       Nous fassions le constat que Sequalum/Numéricable rend une prestation non conforme en fin de phase 1, et que nous diminuons notre subvention en proportion de la baisse des investissements constatée.

-       Nous décidions de ne pas enclencher la phase 2 pour éviter d'engager plus d'argent public ou au pire nous diminuons le niveau de subvention publique sur la phase 2 pour tenir compte des baisses d'investissement du délégataire. »

Lors de sa séance du 21 juin 2013, malgré cet avertissement sérieux et documenté, la majorité UMP/UDI et non inscrit votait « comme un seul homme » la poursuite de la phase 2 en raillant l’opposition qui « ne comprenait rien à rien ».

Aujourd’hui, le conseil général en arrive au même constat fait ces dernières années par son opposition.

Ce n’est pas de bonne gestion. Cette surdité de la majorité UMP/UDI du département coûtera cher aux contribuables altoséquanais en frais supplémentaires de contentieux judiciaires, en retard de déploiement du THD.

Nous n’en avons pas fini de nettoyer les écuries d’Augias dans les Hauts-de-Seine.

 

Nanterre, le 15 septembre 2014

Vincent Gazeilles, conseiller général Europe Écologie Les Verts

Guy Janvier, conseiller général socialiste

Patrice Leclerc, conseiller général communiste

lundi 15 septembre 2014

A Clamart en commission permanente du 15 septembre 2014

mercredi 3 septembre 2014

Demande d'encadrement du montant des loyers dans les Hauts-de-Seine

lundi 25 août 2014

Changer de gouvernement, mais pour quoi faire ?

Un nouveau gouvernement à venir ? Mais pour quoi faire ?

Je n'attendais pas grand chose de la part de François Hollande mais nous voila à un point où le bateau prend l'eau de toute part. Pas d'idée, pas de programme clair. Les critiques fusent de partout, même en interne, et il y a de quoi.

Pas besoin de changer de gouvernement si la politique ou la non-politique ne change pas. Il faut stopper l'immobilisme comme disait un élu québécois !

Barre à gauche et place à l'écologie !

Et coté outil de travail démocratique, arrêtons les frais avec ce vieux modèle de présidentialisme désuet, donnons de vrais pouvoirs aux élus régionaux,  introduisons une grosse dose de proportionnelle pour toutes les élections.

dimanche 24 août 2014

Composés organiques volatiles au programme du ciné de Clamart

Bonne idée de changer les fauteuils de la salle de cinéma de Clamart que la majorité des postérieurs ne supportait pas 1h30 ! En revanche, ce sont nos poumons et notre système immunitaire qui souffrent à présent en respirant les vapeurs toxiques de la moquette et/ou de la colle. Pourtant, les colles sans produit de la pétrochimie, ça existe.
Les écolos ne sont plus dans l’exécutif municipal et ça se sent !

- page 1 de 130